Routes en béton

L'option béton pour des chaussées durables

Une option de revêtement routier souvent méconnue gagne du terrain au Canada. Le béton, qui est amplement utilisé aux États-Unis, offre beaucoup d'avantages pour les routes dans le climat canadien. Il réduit les risques de nids-de-poule, requiert peu d’entretien, élimine la nécessité de restrictions de poids lors du dégel printanier, s'avère souvent plus économique à long terme que l'asphalte et présente des avantages pour l'environnement et pour la sécurité.

En matière de revêtement routier, la durabilité peut aller de pair avec la saine gestion financière. C'est assurément le cas pour les revêtements en béton . En résumé, ils durent plus longtemps que les chaussées en asphalte et exigent moins de réparations et d'entretien pendant leur durée de vie. Leur longévité est bien documentée. En Amérique du Nord, de nombreuses routes en béton ont duré 30 ans ou plus, supportant des volumes de trafic sensiblement plus élevés qu'initialement prévu.

Visualisez l'animation sur les économies de carburant que réalisent les poids lourds sur les chaussées en béton au Canada.

G_fre_16.jpg

En raison principalement de sa longue durée de vie, le béton est une solution de revêtement routier économique et rentable, qui consomme un minimum de matériaux, d'énergie et d'autres ressources sur l'ensemble de son cycle de vie. Mais, en plus de leur longévité, les chaussées en béton ont d'autres caractéristiques « vertes » importantes :

  • Les chaussées en béton bien construites diminuent la déflexion du revêtement, ce qui réduit la consommation de carburant des véhicules lourds ainsi que les émissions de GES, NOx et SO2 qui y sont associées.
  • Les chaussées en béton ont une empreinte énergétique considérablement inférieure à celle des revêtements d’asphalte équivalents dans l’optique d’une analyse de cycle de vie. Lorsqu’on prend en considération l’utilisation d’énergie pour la production des matières premières, leur transport, la construction du revêtement et son entretien sur 50 ans, le revêtement en béton est clairement plus durable.
  • Pendant la durée de vie de la chaussée de béton, les chantiers routiers sont moins nombreux, réduisant ainsi les problèmes de congestion, ce qui entraîne des économies d'énergie ainsi qu'une réduction des émissions polluantes des véhicules.
  • Les mélanges de béton utilisés dans les chaussées comprennent des sous-produits industriels (cendres volantes, laitier de haut fourneau et fumées de silice). L’emploi de ces sous-produits réduit la production de déchets et la demande de matériaux vierges, et préserve les ressources naturelles.
  • Le revêtement en béton est lui-même réutilisable et est recyclable à 100%.
  • Le revêtement en béton exige moins de granulats en fondation que les revêtements en asphalte, permettant ainsi de ménager les ressources non renouvelables.
  • La couleur plus claire des revêtements en béton et leur plus grande réflectivité améliorent la visibilité nocturne, réduisent la quantité d'électricité nécessaire pour éclairer les voies et aident à atténuer l'effet d'îlot thermique urbain ainsi que la production de smog.
  • Habituellement, 92 % du volume de béton utilisé dans une chaussée est constitué de matériaux obtenus en consommant très peu d'énergie et ayant une faible empreinte de CO2 , y compris le sable, le gravier, l'eau, l'air et les sous-produits industriels.
  • La structure rigide du béton réduit le risque d’aquaplanage et de formation de nids-de-poule.
  • Les revêtements en béton à la texture optimisée sont plus silencieux sur une période prolongée, ce qui réduit la pollution par le bruit.
  • Les revêtements en béton avec accotements en béton drainant réduisent l'écoulement d'eau en surface et aident à réapprovisionner la nappe phréatique.