Réhabilitation de sites contaminés

De nouvelles possibilités pour les friches industrielles

Des sites contaminés peuvent être réaménagés économiquement et en toute sécurité en recourant à la solidification-stabilisation (S/S) au ciment pour traiter et contenir des matières toxiques dans le sol, des sédiments et des boues. Le traitement peut être effectué sur place ou hors site.

Une friche industrielle est un terrain abandonné ou sous-utilisé qui ne peut pas être aisément réaménagé parce qu’il est contaminé par des substances dangereuses. La solidification-stabilisation (S/S) au ciment portland peut transformer de tels passifs environnementaux en nouvelles possibilités économiques. La S/S a déjà été appliquée avec succès sur de nombreuses friches industrielles en Amérique du Nord, permettant de réutiliser sur place, en toute sécurité, le sol traité. Cette solution réduit la nécessité d’enlever les matières dangereuses et évite le danger que posent les camions traversant les collectivités en transportant de telles matières. Une variété de méthodes de S/S permettent d’utiliser le traitement dans une vaste gamme de projets. Avec la S/S, des sites contaminés qui étaient jadis considérés comme inutilisables peuvent être réaménagés économiquement et sans danger.

Voyez une vidéo (en anglais) sur la solidification-stabilisation

La quête de durabilité met la S/S en valeur

Les méthodes de construction durables ne sont plus seulement une nouvelle tendance; elles s’imposent comme une nouvelle norme. En tant que technologie qui protège la santé humaine et l’environnement, la S/S au ciment a un rôle clé à jouer dans le développement durable. De fait, le système d’évaluation des bâtiments écologiques LEED® (Leadership in Energy and Environmental Design) Canada du Conseil du bâtiment durable du Canada octroie des points pour la certification de projets visant à réhabiliter des friches industriels et y construire.

Solution rentable éprouvée

SS-Brochure_ENG-Oct-2007-2.jpg

Le projet Dockside Green, prévoyant au total 1,3 million de pieds carrés de logements, bureaux, commerces et locaux industriels, est à l’heure actuelle le plus grand projet d’aménagement de terrains municipaux de l’histoire de Victoria.

La solidification-stabilisation (S/S) au ciment est une méthode couramment choisie pour traiter, gérer et réutiliser en toute sécurité des déchets contaminés. Mise au point dans les années 1950, la technologie est aujourd’hui largement utilisée pour traiter des déchets dangereux et des sites contaminés. La S/S a été retenue pour des chantiers importants au Canada, contribuant au réaménagement durable de terrains tant urbains qu’industriels.

La S/S, qui consiste à incorporer du ciment portland à la matière contaminée, protège la santé humaine et l'environnement en immobilisant les constituents dangereux dans la matière traitée. Le ciment réagit chimiquement avec l'eau dans la matière traitée, ce qui modifie ses propriétés physiques et chimiques de façon à ce que les constituants dangereux ne s'échappent pas dans l'environnement. La solidification consiste à modifier les propriétés physiques des déchets y compris en augmentant leur résistance à la compression de façon à ce qu'ils puissent supporter un poids accru, en réduisant leur perméabilité de façon à réduire l'infiltration d'eau et en encapsulant les constituants dangereux. La stabilisation consiste à modifier les propriétés chimiques des constituants dangereux des déchets, les transformant en éléments moins solubles, moins mobiles ou moins toxiques.

La S/S a été retenue pour
des chantiers importants
au Canada, contribuant
au réaménagement
durable de terrains
tant urbains qu’industriels.

L’attrait de la S/S tient au fait qu’elle peut être utilisée pour une vaste gamme de contaminants dans de nombreux types de matière contaminée. Des sols, des sédiments et des boues contenant une variété de contaminants organiques et inorganiques ont été traités efficacement au moyen de cette technologie polyvalente. Deux méthodes distinctes peuvent être utilisées pour traiter une matière. Le ciment peut être incorporé directement, sur place, à la matière dangereuse, ou celle-ci peut être excavée et transportée hors site pour être traitée. Par la suite, la matière traitée peut être réutilisée sur place ou envoyée dans un site d’enfouissement.

La S/S constitue un moyen économiquement viable de traiter des sites contaminés. La technologie permet de traiter et contenir sur place un sol contaminé, ce qui épargne les sites d’enfouissement. Elle protège les collectivités environnantes et les ressources en eau, en prévenant la lixiviation des contaminants dans la nappe phréatique.

SS-Brochure_ENG-Oct-2007-1.jpg

Les avantages du ciment dans la S/S

La S/S au ciment portland présente des avantages qui la rendent plus économique et plus facile à utiliser que d’autres méthodes :

  • le ciment est produit en respectant les normes rigoureuses de la CSA et de l’ASTM, ce qui garantit une qualité et un comportement uniformes;
  • l’efficacité du ciment dans la S/S se vérifie d’après plus de 50 ans d’utilisation dans une variété de projets;
  • le rendement à long terme du ciment est bien étayé;
  • l’utilisation du ciment peut minimiser l’augmentation de volume en comparaison d’autres réactifs;
  • le ciment est un produit manufacturé générique aisément accessible partout au pays, au sac ou en vrac.

La S/S : Une technologie de traitement établie, acceptée, à l’efficacité éprouvée aux États-Unis

SS-Brochure_ENG-Oct-2007-25.jpg

L’Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis a désigné la S/S au ciment comme meilleure technologie démontrée disponible à l’égard de plus de 50 déchets énumérés dans la Resource Conservation and Recovery Act (RCRA). La technologie est donc un traitement accepté pour ces substances. La S/S est utilisée pour traiter de tels déchets depuis des années; elle supprime leurs caractéristiques nocives, abaissant le niveau de danger qu’ils présentent et réduisant le coût de leur élimination. En outre, la S/S est une technique d’assainissement couramment utilisée pour les sites visés par le programme américain Superfund. Depuis le lancement de ce programme en 1980, la S/S a figuré parmi les mesures correctrices de contrôle à la source dans 23 p. 100 des cas.

Cliquez ici pour des exemples de réussites obtenues avec la S/S aux États-Unis (en anglais).

pdf Brochure sur la S/S 1.91 Mb