Ponts

Ponts en béton : viables pour un siècle, remplaçables en un jour

Le béton haute performance (BHP) est utilisé pour construire des ponts ultradurables à faible entretien, qui résistent aux intempéries et à la corrosion chimique. Qu'il s'agisse du pont de la Confédération enjambant les 13 km entre le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard ou d'un simple passage pour piétons surplombant une autoroute, les ponts en BHP sont économiques et peuvent durer 100 ans ou davantage. Les ponts en béton, grâce à leur polyvalence sur le plan de la conception et à leurs faibles coûts sur le cycle de vie, se révèlent constamment plus performants et plus durables que les autres.

Aujourd'hui, quand un pont en béton arrive au terme de sa vie utile, une nouvelle technologie et de nouvelles méthodes permettent de le remplacer un seul jour. Un nouveau pont est préfabriqué près du pont existant. Lorsqu'il est terminé, la circulation est temporairement détournée, l'ancien pont est retiré et le nouveau est mis en place selon une nouvelle méthode de remplacement rapide. L'opération de remplacement se fait en moins d'un jour. L'ancienne méthode pouvait prendre jusqu'à deux ans. En 2007, ce processus s'est avéré si efficace lors du remplacement du pont achalandé de la promenade Island Park, au-dessus du Queensway (autoroute 417) à Ottawa, que le ministère des Transports de l'Ontario a déjà programmé au moins quatre autres projets de remplacement rapide. 

Voir l'animation du remplacement de pont.