Agriculture

Amélioration du produit
et innovation technologique
sont les traits distinctifs
de l'industrie du ciment et
du béton au Canada.
Voici une des solutions
qui s'offrent aux agriculteurs
canadiens aujourd'hui.

Expansion écologique

Possibilité d'expansion

Vu la conjoncture favorable à l'élevage et aux productions animales, la substitution de cultures fourragères et de pâturages aux cultures céréalières est une des principales possibilités d'expansion s'offrant aux exploitants de
fermes familiales aujourd'hui.

Défis

Toutefois, cette expansion n'est pas sans défis... particulièrement au chapitre de l'élimination du fumier qu'on veut plus réfléchie. Divers règlements visent à permettre l'expansion de l'élevage tout en protégeant la qualité de vie des collectivités avoisinantes. Les préoccupations premières engendrées par les méthodes d'élimination actuelles sont :

  • la pollution des eaux superficielles et souterraines
  • les odeurs résultant de l'entreposage et de l'épandage du fumier
  • les émissions de méthane et d'oxyde nitreux, qui sont des gaz à effet de serre
agri-1.jpg

Il est primordial d'y trouver des solutions efficaces et rentables. La lutte contre les odeurs et les maladies est aujourd'hui, avec la protection de la qualité de l'eau, une question prioritaire pour les agriculteurs canadiens et les municipalités rurales. Les préoccupations écologiques et l'expansion tentaculaire des villes et banlieues redéfinissent le cadre de l'agriculture et changent la perception qu'en ont les collectivités canadiennes.
Il existe une solution qui peut aider à gérer l'expansion de l'élevage à la satisfaction de tous les intéressés, exploitants agricoles, municipalités et collectivités.

Solution

agri-2.jpg

L'addition d'un système de gestion intégrée des résidus permettrait en effet de transformer les résidus agricoles d'un élevage en ressources productrices d'énergie, d'engrais organique et d'eau réutilisable. C'est une solution viable et respectueuse de l'environnement, puisque ce genre de système permet d'éliminer le fumier en le convertissant en un bien de valeur.

L'éleveur qui équipe son exploitation d'un tel système peut :

  • tirer profit du carbone organique et des substances nutritives que renferme le fumier
  • compenser les émissions de gaz à effet de serre
  • éliminer des effets préjudiciables à l'environnement

Gestion intégrée des résidus

agri-3_fr.jpg

Gracieusement fourni par l'Alberta Research Council

Le système de gestion intégrée des résidus proposé en agriculture conjugue épuration des eaux usées, digestion anaérobie et digestion aérobie.

Le digesteur anaérobie est conçu de manière à garder le fumier en décomposition dans les conditions d'humidité et d'absence d'oxygène qui favorisent la croissance de certaines bactéries présentes dans la nature. Ces bactéries transforment le fumier en méthane et en un effluent dont les agriculteurs peuvent se servir à la place du fumier brut.

Le méthane - ou biogaz - produit par le digesteur peut être recueilli de façon économique et servir de source d'énergie. Les agriculteurs peuvent l'utiliser comme source d'électricité ou de chauffage d'appoint tout en réduisant les odeurs et les émissions polluantes.

La production d'électricité à partir du biogaz réduit les frais d'exploitation et rend l'entreprise plus autonome en l'affranchissant en partie des sources d'énergie extérieures. Tout surplus pourrait, par ailleurs, être vendu à des services publics d'électricité.

agri-4.jpg

Les agriculteurs canadiens savent toute la détermination qu'il faut pour prospérer dans un milieu ou tout change continuellement. Ils doivent sans cesse  composer avec les particularités du sol, le temps, la croissance démographique, l'évolution rapide des techniques agricoles et la modification des lois.

Pour se tailler un avenir, ils doivent avoir une volonté de fer, s'informer, être perspicaces et tirer parti des innovations.


La gestion intégrée des résidus empêche en outre la pollution des eaux superficielles et souterraines.

Le système peut en effet comprendre un digesteur aérobie permettant de composter les solides résiduels et d'en tirer de l'engrais. Cet engrais, qui est de grande qualité, pourrait être vendu à d'autres agriculteurs ou à des jardiniers.

La digestion aérobie produit aussi un effluent liquide qui peut être soumis à un procédé d'épuration afin de fournir de l'eau pour l'exploitation agricole.

Bref, la gestion intégrée des résidus agricoles peut être une source d'économies, voire de revenus notables pour l'agriculteur moderne, ce qui est de première importance pour la viabilité de son entreprise aujourd'hui.

Solution durable

Comment en profiter?

À tous les niveaux - fédéral, provincial et municipal -, l'administration publique s'emploie à créer des programmes d'encouragement en vue de protéger notre approvisionnement en eau et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Divers programmes à l'étude prévoient des subventions, le partage de frais, des prêts à faible taux d'intérêt, des projets pilotes, la diffusion d'informations et un soutien technique. En participant à un projet de gestion intégrée des résidus, vous pourriez bénéficier de cette assistance. Vous seriez en outre perçu dans l'industrie et dans votre collectivité comme un citoyen responsable et un artisan du progrès.

L'industrie canadienne du ciment et du béton souhaite promouvoir la collaboration de l'administration publique, d'agriculteurs et d'autres intéressés dans le cadre d'un partenariat qui serait très avantageux pour tous.


Quel que soit votre
objectif premier, c'est
une occasion à explorer!

Voici l'occasion d'apporter une solution durable à des préoccupations actuelles de la collectivité agricole, d'accroître la rentabilité de votre exploitation et de créer un modèle de gestion viable pour les générations à venir, un modèle grâce auquel les agriculteurs pourront :

  • compenser les fluctuations de revenus des récoltes et de l'élevage
  • tirer parti d'une autre source de revenus pour assurer la pérennité et la croissance de leur entreprise
  • réduire leur dépendance face à l'assurance-récolte et aux programmes d'aide publique
  • aider activement à contrer le changement climatique
agri-5.jpg

Si vous jugez intéressant de travailler avec l'industrie du ciment et du béton afin de tirer avantage de cette occasion, communiquez avec le bureau de l'Association Canadienne du Ciment de votre région pour en savoir plus.